Menu

Tuishou 2022

Tuishou 2022

Edité par le 12 décembre 2022 dans la page " Ateliers, Formations, Pratique, tuishou "

Nous tenons à remercier les participants , les organisateurs, les administrateurs du site de Marmoutier , qui malgré les températures , ont offert un bel environnement. Un grand merci à nos cinq intervenants dont les noms suivent :

  • Eric Conte
  • Etienne Tessier
  • Gilles Bernard
  • Eric Benard
  • Christian Youx
  • Florent Ropion
  • James Brulet

Pour ceux qui sont inscrits et approuvés sur notre site, un onglet du menu apparait dans la barre supérieure: Galerie Tuishou Tours 2022 . Il faut être connecté.

Entrée Institution Marmoutier, notre lieu de Tuishou Interstyles 2022

Tuishou Interstyles 2022

Edité par le 29 juillet 2022 dans la page " tuishou "

Après le succès des premières rencontres , voici une autre édition des Rencontres Régionales de TUISHOU INTERSTYLES qui, cette fois, aura lieu à Tours pour un weekend end entier avec hébergement dans une institution nommé Marmoutier. Deux jours pour se rencontrer autour de la poussée des mains au contact de partenaires de tous styles, venus de la région et nous l’espérons de toute la France !

RENCONTRE RESIDENTIELLE
AUTOUR DU TUISHOU INTER-STYLES

Samedi 10 décembre de 14 à 18h et  dimanche 11 Décembre 2022 de 9h30 à 17h

Institution Marmoutier, 17 Quai de Marmoutier, 37100 Tours

Le Tui shou, souvent traduit par « poussée des mains » est une composante essentielle du Tai ji quan, ainsi que d’autres pratiques chinoises (Wing chun, Ba gua, yi quan, hsing yi). Il est l’occasion d’expérimenter tous les principes fondamentaux du Tai ji quan.

En position debout, les partenaires se font face avec les avant-bras en contact et adoptent des règles convenues à l’avance à pieds fixes ou mobiles. Le Tui shou développe « l’écoute » entre partenaires (ting jing), aide à comprendre les forces que chacun exerce (dong jing), et qui permettent la transformation vers l’équilibre parfait (hua jing).

Il manifeste les huit portes (potentiels) du Tai ji quan : parer peng (掤), tirer lu (捋), presser ji (挤), pousser/appuyer an (按), cueillir cai (采), séparer lie (挒), donner un coup de coude zhou (肘), heurter kao (靠). Après une longue expérience, le pratiquant est capable de renverser un adversaire plus lourd que lui, conformément au dicton : « quatre onces =grammes gouvernent mille livres (si liang bo qian jin) ».

La présence du partenaire ouvre à une dimension relationnelle fondamentale pour structurer sa pratique. Elle ouvre également le champ du travail « improvisé », l’écoute intuitive de la relation et de l’espace. La pratique est très variée, et la proposition de cette journée est de faire découvrir les bases du Tui shou, ses différentes expressions, ludiques, éducatives, énergétiques, méditatives, martiales etc …

LES ATELIERS PROPOSES

1)       – le partenaire et les énergies dans le tui shou animé par Eric CONTE ;


2)        – une initiation au Tui shou du Tai ji quan animé par Etienne TISSIER


3)        – une initiation au tui shou de compétition et ses règles animé par James BRULET : la compétition n’est pas un tout en soi, c’est une voie parmi d’autres, la connaissance des règles permet de s’affranchir d’attentions parasites (gestes de l’arbitre, sifflet, contestations orales, non compréhension du verdict) pour se concentrer totalement sur l ‘échange à mener. Nous verrons donc les gestes utilisés par l’arbitre central, l’arbitre auxiliaire, le système de points accordés et les règles principales actuelles sachant que dans ce domaine il n’y a pas d’harmonisation européenne.


4)        – Tui shou , sensitivité et proprioception animé par James BRULET : l’objectif principal est de devenir conscient que la proprioception est une qualité de toucher qui permet certainement à un haut niveau de pratique d’anticiper, de sentir les déplacements du partenaire, de l’adversaire par le simple fait d’être en contact par quelques centimètres carré d’épiderme. Nous travaillerons donc à partir d’exercices très simples adaptables à toutes techniques


5)     – Apports du tui shou en shuai jiao (lutte chinoise) animé par James BRULET : les techniques de base du Shuai Jiao (Lutte traditionnelle chinoise) consistent à :
– Déséquilibrer l’adversaire avant de le projeter,
– Rester soi-même en équilibre,
– Saisir en haut et balayer en bas,
– Utiliser la force de l’adversaire,
– Effectuer des déplacements et des mouvements circulaires.

Dans le travail proposé , ni chute, ni projection, juste une initiation. Ces techniques trouvent leur pleine efficacité lorsque le combattant sait s’adapter et utiliser la force de son adversaire pour le faire chuter. C’est pourquoi il développe particulièrement l’écoute et l’observation des pratiquants ce qui donne aux combats une forme souple, fluide et très mobile. Les déplacements rapides et les nombreux changements de saisies rendent le combat vivant et spectaculaire. La pratique du Tuishou permet cette parfaite adéquation entre déplacement, absorption, esquives et poussées. Les exercices de tuishou font partie de l’entrainement de base du lutteur chinois.


6)  – la présentation du contenu des épreuves de tui shou dans les examens fédéraux animée par Eric CONTE :

ATT 1 : Être capable d’exécuter, avec un partenaire de son choix, une variété de Tuishou à pas fixes, à un bras et à deux bras ; y placer en les nommant les 8 potentiels* (ou 8 principes) et leurs transformations (réponses aux potentiels placés par le partenaire). Le déplacement des pieds est possible pour exprimer un potentiel.

*LES 8 POTENTIELS (OU PRINCIPES) : exigences de l’examen :
1) connaître les noms en chinois des 8 principes ou potentiels
2) connaître une de leurs correspondances en français Ex: «àn» pousser
3) les mettre en œuvre dans les Tuishou à pas fixes

ATT 2 : Être capable d’exécuter, avec le partenaire de son choix, un Tuishou en déplacements linéaires, diagonaux ou
circulaires; y placer en les nommant les 8 potentiels* (ou 8 principes) et leurs transformations (réponses aux potentiels
placés par le partenaire) ; y placer des applications martiales de la forme choisies par le candidat (une dizaine
maximum) et leurs transformations (réponses aux applications placées par le partenaire).
8 minutes maximum.
*LES 8 POTENTIELS (OU PRINCIPES) : exigences de l’examen:
1) connaître les noms en chinois des 8 principes ou potentiels
2) connaître une de leurs correspondances en français Ex: «àn» pousser
3) les mettre en œuvre dans les Tuishou en déplacement


7)       – Tuishou  et applications martiales par Gilles BERNARD


 8) – Wing Chun : de la structure à l’écoute dans le Chi Sao animé par Florent ROPION : Le Wing Chun s’appuit sur la redirection des forces par le placement de la structure corpelle, la géométrie et la notion d’écoute. Au travers cet atelier,  il sera développé la mise en mouvement du corps depuis la structure tout en la conservant, produisant le changement, dans la bonne notion de temps.


9)      – Wing Chun : jeux autour du chisao et liens au tuishou animé par Florent ROPION : Le Chisao, ou l’écoute des mains et une pratique du Wing Chun qui vises à développé la capacité de toucher, d’écoute et de changement dans le temps afin de produire la reponse adaptée. C’est une parfaite porte d’entrée faire le travail de Tui Shou experimenté dans le Tai Chi Chuan.


10)       – Entraînement aux cercles et rotation dans le Tui Shou animé par Eric BENARD : Pratique à deux mains seul puis avec un partenaire, en position statique et avec déplacements au moyen de mouvements et applications accessibles à tous (débutants, confirmés), dont les cinq exercices de base de la méthode de kikô du Dr. Yayama.
Ces différents exercices ont pour but de développer l’adresse et la coordination des deux mains sur des tracés circulaires et d’entraîner nos mains à agir en coordination et à s’assister l’une l’autre.
Quel que soit le style pratiqué, les objectifs principaux de l’entraînement à la balle de taï-chi sont de renforcer la puissance du tronc, et plus particulièrement la colonne vertébrale, de préparer les muscles pour le combat, et d’apprendre à utiliser l’esprit pour diriger le Ki (Qi) dans le corps pour manifester la puissance.
L’entraînement à la balle du taï-chi permet aussi d’améliorer les capacités en tuishou (mains collantes, poussée des mains…), car il développe la sensibilité au toucher, l’écoute du Jin (force, puissance) qui est primordial en tuishou.
Les bienfaits sur la santé sont significatifs par son action sur l’entretien du tronc.
En taï-chi-chuan, l’entraînement à la balle de taï-chi se fait par petits mouvements, qui non seulement préparent le corps entier mais également l’esprit, la coordination et l’harmonisation du Ki.


11)  – Les Tui shou dans le Feng Shou Chuan Shu, qui peut se traduire par « la boxe de la main du vent » animé par Christian YOUX


12) – Poussée des mains, applications et enrichissement animé par Gilles BERNARD


Modalités d’inscription (mail avec nom et prénom ainsi que l’association de rattachement) à envoyer à Anne GUILLAUD anne.guillaud611@gmail.com ou 06.31.97.21.98

public : pas de limite, ouvert à tous

tarif :

hébergement et restauration : 26 euros en demi pension avec nuit, petit déjeuner et repas du dimanche midi. OUI 26 euros !

l’équipe de Tours se charge de nous trouver un lieu de restauration pour le samedi soir

animation gratuite pour les associations fédérées de la région, 10 euros journée ou 15 euros week end  pour les extérieurs

 Les Intervenants

Eric Conte

Eric Conte Pratique continue depuis 1971 des arts énergétiques et martiaux orientaux, chinois depuis 1982.

7ème duan Tai ji quan 4ème duan Qi gong enseignant DEJEPS au sein de l’Ecole du Tai Ji à Orléans.

Enseigne un style Yang de Tai ji quan, étudié avec Jean Gortais de 1984 à 2018, et Wong Tun Ken de 1992 à 1996, puis Me Liu De Ming.

En Qigong, après le Dao yin Yang sheng gong ( diplôme Temps du Corps 2000) enseigne les 5 animaux de Wudang de Me Yuan Li Min ( de 2006 à aujourd’hui) et le Ziran Qi gong de Me Liu De Ming. Enseignant-disciple 6ème génération de l’Ecole Traditionnelle du Zi ran men ( Maitre Liu De Ming). Membre du collège technique fédéral des arts martiaux internes, il est aussi juge et formateur fédéral.

Etienne Tissier, élève de Nicole Waguet puis de Maître Yuan Hong Hai. Pratique du Tai chi chuan et du Qi qong depuis 1986 style Yang. Titulaire du CQP de Tai chi chuan (2014), enseigne au sein de l’association la SMOC AMC à Saint Jean de Braye depuis 25 ans.

Avec pratique de différents enchaînements  de style yang : mains nues, épée ;, sabre, tui shou, bâton et les Qi qong santé de la Chinese health qi qong association (titulaire du 2ème duan)

James Brulet début de pratique des arts martiaux avec le Choy Lee Fut Kung Fu à partir de 1979 avec Pr Dominique Barreau dans un ancien garage désaffecté de Joué lès Tours ,  découvre le Taiji Quan de style Yang en 1979 avec le professeur James Kou, s’engage dès 1980 dans le Taiji Quan de style Li, le Tao Yin Chi Gong et Kai Men Nei Gong avec Maître C CHEE SOO.

Commence également avec lui la pratique du Feng Shou Kung Fu en 1981. A suivi l’enseignement de Maître YUAN ZUMOU en Shuai Jiao entre 1998 et 2008.

Titulaire du BP AMCI , du 5° Duan  Taiji Quan. Membre du Collège Technique AMCI de la FFAEMC, il participe aux jurys des diplômes bénévoles et professionnels, juge arbitre Tuishou de compétition. Continue l’apprentissage du style Li après de Tony Swanson (successeur de Me Chee Soo)

Gilles Bernard s’initie au karaté et à l’aikido à partir de  1983 et pour  quelques années puis se dirige vers les arts martiaux chinois en 1987 ( kung fu combat, armes, Qi gong ). En 1992 a désiré intégrer un monastère en Chine et a commencé le Taiji quan du style yang et de l’école Chen avec maitre Li de canton pendant 2 ans au quotidien sous sa férule. Et depuis l’an 2000 je suis l’enseignement de Maitre Shi De Cheng.

Ceinture noire 4ème Duan et Brevet d’Etat 1er et 2nd degré.

Christian Youx  débute la pratique des arts martiaux par le karaté shotokan en 1981. Après avoir obtenu la ceinture noire 1er dan, il s’oriente vers d’autres styles de karaté, comme le yoseikan budo et le shorin ryu, où il obtient la ceinture noire 3ème dan. Dans ce dernier style, très ancien, l’influence des arts martiaux chinois est très marquée. C’est pourquoi, à un moment de sa vie et après 20 ans de pratique du karaté, il a voulu remonter à la source et apprendre les arts anciens venus de Chine.

Il découvre les arts de la famille Li, en pratiquant le taï chi chuan et le feng shou kung fu. Détenteur du 4ème duan en taï chi chuan, il continue l’apprentissage du style Li auprès de Tony Swanson (successeur de Me Chee Soo).

Eric Bénard s’exerce aux arts martiaux depuis près de quarante ans. Ceinture noire 3e Dan de Jisei-budô Tokitsu-Ryu, 1er Dan de Judo, Jujitsu et Karaté-défense-training,  pratique le Taï-chi-chuan depuis 20 ans et contribue à son enseignement dès 2012. En 2002,  découvre le Taï-chi-chuan avec Janick Poupée (8 e Dan de karaté), restera  son professeur jusqu’en 2004. Puis étudie le style Yang du Petit Dragon durant 5 ans, sous la direction de Jean-François Billey, expert en Arts martiaux internes et directeur technique de l’Union d’associations Bourges taï-chi chuan (UABTCC).

Se dirige ensuite vers le Taï-chi-chuan et le Kikô (qi-gong japonais) en suivant la méthode du Jiseido de maître Kenji Tokitsu (10e Dan de karaté Wuko, fondateur du Jiseido et de l’Académie internationale Tokitsu-ryu) et sera l’assistant de son professeur, Jean-Emmanuel Grosset-Granche (7 e Dan de Karaté Shotokan et de l’École Tokitsu). Détenteur de l’ATT 2 de la FFAEMC.

Florent Ropion, hypnothérapeute de formation et pratiquant d’Arts Martiaux depuis plus de 20 ans, Florent a rencontré le Wing Chun au sein de l’Ecole de Patrick Gicquel à Tours en 2011. Autorisé a Transmettre par ce dernier, il y a ensuite enseigné le Wing Chun jusqu’a sa cloture en 2019. C’est en 2020 qu’il ouvre l’Ecole de Wing Chun Tourangelle, dans laquelle le Wing Chun est enseigné sous la forme d’une école du bon placement physique et émotionnel, qui développe dans le rapport à l’autre le centrage et l’écoute nécessaires à l’expression d’une réponse adaptée.

 L’EWCT se veut une école de pratique accessible à tous, où chacun est au service de la progression de l’autre et où efficacité martiale et bien-être vont de pair, au service du développement humain.

PLANNING DU WEEK END


Les 4 ème rencontres Tuishou Interstyles

Edité par le 20 avril 2022 dans la page " Pratique, tuishou "

Les 7 et 8 mai 2022 à La Rochelle
Gymnase Gino Falorni, Rue de Roux

TUISHOU INTERSTYLES est l’occasion pour les pratiquants de toute la France de se retrouver pour partager leur passion des arts énergétiques et martiaux chinois dans un esprit d’ouverture et de respect des différences. Grâce aux ateliers dispensés par 6 enseignants chevronnés, les participants pourront s’enrichir d’approches multiples au travers de nombreux exercices. L’idée est aussi de proposer aux participants des moments d’échanges et de convivialité autour d’un espace buvette.

Après le succès des 3 premières rencontres, voici la quatrième édition de la Rencontre Nationale FAEMC de TUISHOU INTERSTYLES qui aura lieu les 7 et 8 mai prochains à La Rochelle !

2 jours pour se rencontrer autour de la poussée des mains (exercice emblématique des arts martiaux internes) au contact de partenaires de tous styles, venus de toute la France !

Inscription